Question numéro 1 / 10

Les traitements de l’impuissance ne nécessitent pas de suivi régulier